Accueil > Le Thé > Les Thés blancs
Thés blancs

LES THÉS BLANCS

 

Historique

 

L’empereur Hui Zhong  de la dynastie Song (XII siècle) a proclamé le thé blanc comme étant le point culminant de l’élégance. Depuis, beaucoup ont tenté de découvrir le secret de ce thé bien caché par les Chinois, mais ça c’est réalisé au 20e siècle uniquement, quand les amateurs de thés du monde entier ont eu la possibilité de finalement ressentir ses qualités uniques.

 

L’histoire de ce thé a commencé au 7e siècle, quand sous la dynastie Tang on préparait déjà du thé appelé blanc, mais qui avait une allure très différente : par un procédé spécial les feuilles étaient compressées en pièces rappelant les gâteaux.

 

Fabrication 

 

Le procédé de fabrication du thé blanc est différent de celui de fabrication du thé vert : on sèche les feuilles sous une température relativement basse et on ne les roule pas, procédé durant lequel les réactions enzymatiques progressent avec la température, l’humidité et le courent d’air approprié.

 

Le but est d’obtenir depuis les feuilles fraîches un thé oxydé le minimum possible. Le thé blanc est fait habituellement des bourgeons et feuilles jeunes contenant beaucoup moins de caféine que les feuilles matures, donc on pourrait dire que le thé blanc contient moins de caféine que le thé vert. Le thé blanc est la spécialité de la province chinoise de Fujian.