Accueil > Le Thé > Les Pu-Erh
PU

LES THÉS PU-ERH

 

Le thé Pu-erh (ou Puer) est un thé post-fermenté qui doit son nom à la région de Pu'er, dans la province chinoise du Yunnan.

 

Contrairement aux autres thés qui doivent être consommés peu de temps après leur production, le pu-erh peut être conservé jusqu'à 50 ans (l'âge moyen se situe entre un et quatre ans).

 

Il acquiert pendant ce temps une saveur terreuse due à la fermentation. Le pu-erh ne perd pas ses qualités en vieillissant d'une année ou deux et les dégustateurs le classent en fonction de l'année de production.

 

Procédés

 

Les thés pu-erhs sont classés comme thé noirs ou thé post-fermentés. En réalité, il existe trois méthodes.


Les pu-erhs verts ont subi une très légère oxydation. Ils peuvent alors vieillir pendant des années. On distingue, Maocha : thé encore en vrac, parfois vendu ainsi,  Pu-erh vert : maocha compressé.


Les pu-ehrs mûrs ou cuits sont des maochas compressés qui ont subi une fermentation lente pendant leur vieillissement.


Les pu-ehrs vieux ont également subi une fermentation secondaire. Ce sont les pu-erhs compressés qui ont le plus de valeur.

 

Bienfaits pour la Santé

 

Le pu-erh est supposé aider la digestion, réduire le cholestérol et le niveau de lipides.

 

En médecine chinoise, il est également supposé revigorer la rate, empêcher l'humidité; dans l'estomac il réduit la chaleur.

 

Le pu-erh (en occident, particulièrement le túochá) est utilisé pour perdre du poids, même s'il n'y a pas de preuve empirique de son efficacité.

 

Certains pu-erh contiennent de grandes quantités de fluor.

 

Ceci est lié à l'utilisation de vieilles feuilles de moindre qualité, qui accumulent le fluor.

 

Une trop grande consommation a mené à des cas de fluorose dentaire dans les régions consommatrices de thé en brique, comme le Tibet.